CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGèRE

du 14 septembre au 04 octobre

écrit et réalisé par EMMANUEL MOURET

avec Sandrine Kiberlain, Vincent Macaigne, Georgia Scalliet...
France - 2022 - 1h40

SORTIE
NATIONALE

Chronique 1.jpg

Cartographe monomaniaque et prolifique du territoire amoureux, Emmanuel Mouret annonce la couleur avec ce titre qui dit la forme et le fond. Chronique d’une liaison passagère raconte, comme promis, une aventure de quelques mois entre une mère célibataire et un homme marié.
Simon et Charlotte se rencontrent lors d’une soirée, se plaisent, boivent un dernier verre, rentrent ensemble (chez elle). Tout se passe si bien qu’arrive, inévitable, la question de se revoir. Lui, un homme marié, manquant quelque peu de confiance en soi, s’estime heureux qu’une telle liaison advienne, mais se range à son caractère provisoire, sans oser quitter son foyer. Elle, mère célibataire et pragmatique, le devance, se déclarant favorable à une aventure sans la moindre attache.
Charlotte et Simon posent ainsi des bases limpides (que du plaisir, zéro complication) et un tantinet naïves à leur relation, faute d’avoir vu, sans doute, le précédent long métrage de Mouret, Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020), qui leur aurait mis la puce à l’oreille. Bien sûr, le cœur va se mêler de cette histoire de fesses, sinon ce ne serait pas drôle - or on rit beaucoup !
Chronique d’une liaison passagère orchestre un suspense savoureux autour de l’art d’aimer sans en avoir l’air. Le film se teinte, aussi, d’une mélancolie douce à mesure qu’il avance de l’hiver vers l’été, du feu d’artifice des débuts à la morsure du regret… Emmanuel Mouret, qui brille à nouveau par des plans-séquences mettant ses dialogues sophistiqués en mouvement, réussit ici une comédie à la fois élégante et pétillante.