DE GAULLE

co-écrit et réalisé par GABRIEL LE BOMIN

SORTIE

NATIONALE

DU 04 AU 24 MARS

avec Lambert Wilson, Isabelle Carré,
Olivier Gourmet, Catherine Mouchet, Pierre Hancisse, Sophie Quinton…
France - 2020 - 1h48

Aucun film de cinéma ne lui avait jamais été directement consacré. Pourtant son nom a été donné à une rue ou une place dans toutes les villes de France, une station de métro, un aéroport et un porte-avion : de Gaulle ! Et comme il y a plusieurs de Gaulle et que les raconter tous aurait nécessité plusieurs films, les auteurs de ce long métrage se sont intéressés au de Gaulle “illégitime” : l’homme de juin 1940, celui qui dit “non”. Sans doute le moment de sa vie où il est le plus fragile, le plus humain, donc le plus intéressant… Car sous-tendu à ce projet, il y avait l’ambition d’accéder à l’intime.
Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, ne peut s’y résoudre et veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la France qui ne renonce pas.
Nous allons donc d’un  côté suivre le parcours “politique” de Charles de Gaulle pendant quelques semaines déterminantes et de l’autre celui de sa famille disparue dans la tourmente de l’exode. Un va et vient qui plus que jamais souligne le vieil adage que derrière chaque grand homme se cache une (grande) femme !
Le résultat est un film classique dans sa forme mais passionnant dans son propos, à la fois un film historique à grand spectacle et une histoire d’amour, où Lambert Wilson, habitué aux figures célèbres (l’Abbé Pierre dans Hiver 54 et le commandant Cousteau dans L’Odyssée), campe un de Gaulle plus que crédible !