DON JUAN

co-écrit et réalisé par SERGE BOZON

DU 08 AU 14 JUIN

avec Tahar Rahim, Virginie Efira,
Alain Chamfort, Damien Chapelle...
France - 2022 - 1h40

SORTIE
NATIONALE

Cannes 2022.jpg
DonJuan.jpg

Après Madame Hyde, Serge Bozon revient sur nos écrans avec Don Juan, une adaptation libre de la pièce de Tirso de Molina. Un film intimiste qui, avec ses faux airs de comédie romantique et musicale (on y chante et on y danse !) glisse doucement vers quelque chose de plus tragique ou de plus sombre renouant le lien avec l’opéra. Bozon le dit lui-même d’ailleurs : “J’avais envie de faire un film dont la trajectoire irait de Molière à Mozart.” Le résultat est à la hauteur du projet et trouve donc naturellement sa place dans la sélection cannoise dont on sait qu’elle aime les visions ambitieuses et les écritures singulières.
Mais qui est donc ce Don Juan version 2022 ? Un homme victorieux et manipulateur, cynique, arrogant, un homme aux multiples conquêtes passant de corps en corps conformément au mythe ? Non... Lorsque le film commence, c’est un homme perdu et perdant, sincère et démuni. Il n’est pas obsédé par la séduction de toutes les femmes mais par la reconquête d’une seule : celle qui l’a abandonné et dont il imagine le visage sous les traits de toutes celles qu’il croise. Laurent et Julie se sont aimés, passionnément, mais celle-ci a soudain disparu. Laurent n’a plus goût à rien et ne parvient pas à se concentrer sur son travail. Lui qui doit bientôt interpréter le personnage de Don Juan dans la pièce de Molière participe, mécaniquement, aux répétions. Il ne pense qu’à Julie, Julie qui s’est évaporée brutalement... et qui va revenir sous les traits d’Elvire. Est-ce un songe ? Une simple pièce de théâtre, ou la réalité ? Le rideau s’ouvre...
Que le spectacle/film commence !