J'ACCUSE

co-écrit et réalisé par ROMAN POLANSKI

DU 13 NOVEMBRE AU 10 DéCEMBRE

SORTIE

NATIONALE

avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Grégory Gadebois, Hervé Pierre,
Melvil Poupaud, Emmanuelle Seigner...

L'ouverture de J’accuse impressionne imédiatement par son cadre imposant et oppressant. Dans la cour de l’école militaire ils sont tous là, le silence est pesant, la cérémonie rituelle commence. Accusé d'espionnage pour avoir livré des documents secrets à l'Empire allemand, le Capitaine Dreyfus est au garde-à-vous au centre de la cour, la sentence est lue et un à un les symboles de son rang sont arrachés : épaulettes, badges et insignes ôtés, épée cassée en deux, casquette et médailles jetées à terre et piétinées. Dreyfus crie une dernière fois son innocence puis il est envoyé sur l’Ile du Diable pour ne jamais en revenir.
L’Armée est satisfaite, voici le point final de cette histoire qui n’a déjà fait que trop de bruit. Justice a été faite, le traître est banni, il est temps de passer à autre chose. C’est aussi ce que pense le Colonel Picquart présent ce jour-là dans la cour de l’école militaire. Mais lorsque quelques mois plus tard il sera nommé à la tête du contre-espionnage, il va découvrir que les preuves contre le Capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées. A partir de cet instant et au péril de sa carrière puis de sa vie, il n'aura de cesse d'identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus.
C’est sur cette enquête du colonel Picquart que Polanski construit son film. Loin d’une simple reconstitution historique, le film est un thriller d'espionnage où Picquart joue au Sherlock Holmes, lancé dans une quête de vérité, de dignité et de justice au cœur d'un système perverti et manipulé par le mensonge et les préjugés.
Adapté du livre du Britannique Robert Harris (co-scénariste du film), J’accuse nous replonge dans l'Affaire Dreyfus qui déchira la France, provoquant un véritable séisme dans le monde entier. Dans cet immense scandale, le plus grand sans doute de la fin du XIXème siècle, se mêlent erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme.