LA VOIX D'AÏDA

à PARTIR DU 22 SEPTEMBRE

écrit et réalisé par JASMILA ZBANIC

SORTIE
NATIONALE

avec Jasna Djuricic, Johan Heldenbergh, Boris Isaković...   

Bosnie/Allemagne/France - 2021 - 1h44

LA VOIX D'AIDA 3.jpg

Srebrenica, juillet 1995. Modeste professeure d’anglais, Aida vient d’être réquisitionnée comme interprète auprès des Casques bleus, stationnés aux abords de la ville. Leur camp est débordé : les habitants viennent y chercher refuge par milliers, terrorisés par l’arrivée imminente de l’armée serbe. Chargée de traduire les consignes et rassurer la foule, Aida est bientôt gagnée par la certitude que le pire est inévitable. Elle décide alors de tout tenter pour sauver son mari et ses deux fils, coincés derrière les grilles du camp.
On suit avec angoisse, avec passion, la course effrénée d’Aida, ses efforts désespérés pour d’abord sauver sa propre famille puis essayer de venir en aide à l’ensemble des réfugiés ; on la voit affronter l’inertie des Casques bleus, leur respect des ordres venus d’en haut. Et on ne peut pas ne pas penser que La Voix d’Aida, en télescopant tragiquement l’actualité, raconte aussi quelque chose de la faillite de l’interventionnisme européen et américain en Afghanistan. Trépidant - et étouffant -, porté de bout en bout par une actrice stupéfiante, Jasna Djuricic, ce voyage au bout de l’enfer bosniaque est mené comme un thriller, à la tension constante, sans temps mort. Son final est une leçon d’humanité telle que le cinéma nous en offre rarement.