LE VOYAGE DU PRINCE

réalisé par JEAN-FRANçOIS LAGUIONIE & XAVIER PICARD

DU 04 AU 31 DéCEMBRE

AVANT-PREMIèRE LE

1ER DéCEMBRE à 11H00

PUIS SORTIE NATIONALE

film d'animation
France - 2019 - 1h17 - scénario de Jean-François Laguionie et Anik Le Ray.

Une fois de plus, Jean-François Laguionie (Le Château des singes, Le Tableau) nous offre un film splendide, d'une beauté visuelle renversante, d'une intelligence et d'une finesse enthousiasmantes. Conçu comme un journal de voyage, lu par une voix off magnifique, ce tendre et piquant conte philosophique démarre sur un rivage inconnu où un vieux singe se retrouve naufragé. Soixante ans, grand et corpulent, le Prince est issu d’une culture de type “renaissance italienne” où les arts, la poésie et les plaisirs de la chasse priment sur le reste, il est passionné d’inventions et de tout ce qui concerne l’astronomie, la poésie et les sciences naturelles… C’est d’ailleurs son désir de découvertes qui l’a poussé à voyager et l’a conduit à la catastrophe, sur cette plage inhospitalière où il sera sauvé par Tom, un jeune singe d'une douzaine d'années. Par chance, ce matin-là, le jeune Tom avait préféré faire l’école buissonnière pour étudier les oiseaux qui le fascinent tant. Le Prince et lui ne parlent pas la même langue mais Tom le comprend rapidement et l’emmène chez lui, dans un vieux musée d’histoire naturelle où il vit avec ses parents adoptifs, deux chercheurs bannis par l'Académie des Sciences. Une fois remis sur pied la curiosité du Prince se réveille et grâce à Tom il essaiera de tout savoir sur ce monde des Nioukos, un “Nouveau Monde” qui le fascine. Le vieux singe s’émerveille alors de tout comme un enfant. Des merveilles qui pour nous n’en sont pas, témoignant au contraire d’une société proche de la nôtre. Curieux des rapports des Nioukos entre eux, il découvre l’omniprésence d’un drôle de sentiment qu’il ignore : la peur ! Tom lui fera visiter le Muséum abandonné, puis, en cachette, la Cité et le quartier de la Peur. Cette aventure les rapproche, et peu à peu une sorte d’amour filial le lie à ce vieux singe. Leur voyage ne fait que commencer !
Une fable humaniste grandiose !