ONODA

DU 18 AU 31 AOÛT

co-écrit et réalisé par ARTHUR HARARI

avec Endō Yūya, Tsuda Kanji, Matsuura Yūya, Chiba Tetsuya, Katō Shinsuke...
France/Japon - 2021 - 2h47 - VOST

Onoda.jpg

C’est un projet hors du commun que cet ambitieux film japonais mené par le réalisateur français Arthur Harari, remarqué pour son premier long métrage Diamant noir. Sur le papier déjà, quelque chose intrigue : une dimension homérique, une prise de risque délibérée, peu courante dans le cinéma français. Raconter l’incroyable histoire vraie d’Hiroo Onoda, soldat japonais resté en poste dans la jungle d’une île des Philippines trente ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, refusant de croire à la reddition de son pays. L’idée excite immédiatement nos imaginaires remplis de récits d’aventures, notre fascination pour les étrangetés de l’Histoire, pour les expériences extrêmes où l’humain fait preuve de ressources inimaginables pour se surpasser. Arthur Harari réussit un film d’une grande richesse, fouillant les nombreuses facettes de cette histoire avec un vaste appétit cinématographique. D’abord placé sous le registre du film de guerre, le film s’étoffe progressivement, passant par le survival ou l’étude anthropologique, pour finalement se placer dans la lignée des œuvres illustres sur l’homme et la nature, avec une passion assumée pour le cinéma japonais (Kurosawa en tête).
Une fresque incroyable, une intense expérience de cinéma.