du 26 octobre au 06 décembre

SORTIE
NATIONALE

co-écrit et réalisé par ALICE DIOP

SAINT-OMER

titre saint Omer_edited.jpg

avec Kayije Kagame, Guslagie Malanda, Valérie Dréville, Aurélia Petit,
Xavier Maly, Robert Cantarella...
France - 2022 - 2h02

Saint-Omer.jpg

Alice Diop signe un film incisif, fort, dérangeant et envoûtant, un film qui a su séduire le jury du festival de Venise où il vient de remporter deux prix (Le Lion d’Argent - Grand Prix du Jury et le Lion du Futur- Meilleur premier film). Ajoutez à cela que ce long métrage a été choisi pour représenter la France aux Oscars 2022 et tous les éléments sont réunis pour que votre curiosité soit atisée !
Rama, professeure de littérature et jeune romancière, assiste au procès de Laurence Coly à la cour d’assises de Saint Omer. Cette dernière est accusée d’avoir tué sa fille de quinze mois en l’abandonnant à la marée montante sur une plage du nord de la France. Soit une affaire directement inspirée par l’infanticide commis par Fabienne Kabou, en 2013, sur la plage de Berck. Intuitivement happée par ce fait divers, Alice Diop avait suivi de près le procès. Dans le film, elle s’est choisi une alter ego, à travers Rama. Créant un effet de miroir vertigineux, elle rattache le destin de Laurence à celui de Rama, confondant ainsi, dans un processus fascinant, les rôles d’actrice et de spectatrice. Si cette affaire est passionnante, c’est parce qu’elle pulvérise les préjugés, met le doigt sur de l’impensé, en révélant les multiples facettes, parfois contradictoires, d’une accusée insaisissable. Une manipulatrice et une opprimée, une Médée noire possible.
Jusque-là, Alice Diop s’était distinguée avec talent dans le documentaire. Elle franchit avec brio le seuil décisif de la fiction. Saint-Omer est un film d’une densité hiératique, servie par un casting très solide. Sur le lien maternel, sur l’interaction vertigineuse qu’il suscite, le film va loin. C’est tout le mystère d’être mère, dans sa profondeur et sa complexité, qui est ici sondé, au-delà du bien et du mal.