SEULES LES BÊTES

co-écrit et réalisé par DOMINIK MOLL

DU 04 AU 24 DéCEMBRE

SORTIE

NATIONALE

avec Laure Calamy, Denis Ménochet, Valeria Bruni Tedeschi, Damien Bonnard...
France - 2019 - 1h57
d'après le roman de Colin Niel

Difficile d’écrire un texte sans en dire trop, tout l’intérêt de ce nouvel opus de Dominik Moll, qu’on est ravi de retrouver au sommet de sa forme, celle qui nous avait offert Harry un ami qui vous veut du bien, résidant dans les multiples surprises qu’il nous offre.
C’est une histoire mystérieuse en cinq chapitres qui viennent s’imbriquer les uns dans les autres, qui sèment progressivement le doute, révèlent chacun une vérité. Par sa construction brillante, méticuleuse, Dominik Moll bouscule notre posture de spectateurs passifs, nous convie constamment à changer de point de vue. Le point de départ de ce Cluedo géant sera la disparition d’une femme lors d’une tempête de neige.
La première scène est surprenante, on y suit un jeune garçon noir à vélo qui porte sur son dos une chèvre comme un sac à dos… Malgré sa posture, la bête reste silencieuse, patiente et impuissante… La seconde séquence se déroulera loin de là…
Pour ménager le suspense, on se contentera de vous présenter les protagonistes, tous plus vrais que nature… À commencer par Michel, un paysan solide et rugueux, bien en chair, un mélange d’enfant crédule et d’opacité un peu inquiétante. Tandis qu’il travaille du soir au matin, sa femme, assistante sociale généreuse, n’est pas en reste, sillonnant la campagne, toujours prête à aider son monde. Notamment un étrange bonhomme, également paysan, solitaire et taiseux, un de ces rustres dont on ne sait s’ils ont fui le monde ou si le monde les a fuis. Toujours est-il que ce Joseph ferait un admirable suspect. À lui seul il incarne une certaine réalité des régions rurales isolées où vivent beaucoup de célibataires qui n’ont pas l’occasion d’avoir une vie affective. Puis on découvrira Marion, à la beauté fatale, fraîche, foudroyante. Pourquoi donc viendra-t-elle se perdre dans ce trou et squatter dans une caravane lugubre ? D’Evelyne, la disparue, on ne vous dira absolument rien, pour vous laisser tout découvrir…
Le clou de l’histoire sera sa conclusion inattendue, sa morale en filigrane qui en fait une fable politique contemporaine sur l’aspiration au bonheur, à la richesse, à l’amour, mettant en scène judicieusement deux continents, leurs misères respectives, qu’elles soient affectives ou financières.