écrit et réalisé par JEAN-PIERRE ET LUC DARDENNE

TORI ET LOKITA

du 12 au 25 octobre

avec Joely Mbundu, Pablo Schils,
Alban Ukaj, Tijmen Govaerts,
Nadège Ouedraogo, Marc Zinga...
Belgique - 2022 - 1h28

Titre Tori et Lokita_edited.jpg
TORI_ET_LOKITA.jpg

Et une récompense de plus pour les Dardenne qui décidément quittent rarement la Croisette sans un prix (déjà deux Palmes d’Or à leur actif) !
Tori et Lokita vivent en foyer en attendant que les services sociaux statuent sur leur sort. Pour Tori les choses vont assez vite et il obtient ses papiers... Mais pour Lokita c’est plus compliqué... C’est la plus âgée des deux, c’est la grande sœur de Tori que l’on somme maintenant de prouver leur lien de parenté devant les services sociaux. Avec sa stature de presque femme bien campée et sa douceur de presque petite fille, Lokita se bat avec les moyens du bord pour protéger son petit frère, faire que surtout - oh oui, surtout ! - on ne les sépare pas. Plus encore que les liens du sang, on sent entre Tori et Lokita une solidarité indéfectible, qui s’est construite à travers chaque épreuve, chaque frontière traversée ensemble. Comment à la fois parvenir à rembourser ce qui est dû à des passeurs voraces et envoyer de l’argent à la mère restée au pays ? La précarité de leur situation en fait des proies vulnérables pour les charognards sans scrupules. De pressions en pressions, la tentation sera grande de mettre un doigt dans l’engrenage de l’argent facile et leur aventure va peu-à-peu se transformer en thriller social palpitant et sans concession.
Le chant de Tori et Lokita, les deux jeunes protagonistes du film, vient nous tirer par la manche, nous sommer de refuser le malheur, de refuser la résignation. Leur histoire, quoi qu’il arrive, c’est celle de ceux qui ne renoncent pas, ne baissent pas les bras. Elle est un appel criant à la fraternité indispensable entre humains car même la sécurité des tours d’ivoire est illusoire et ne peut résister indéfiniment aux secousses des conflits ou de la terre en colère.