top of page

DERSOU OUZALA

co-écrit et réalisé par AKIRA KUROSAWA

du 05 au 18 JUIN

avec Maxime Mounzouk, Youri Solonine, Svetlana Danilchenko...
URSS - 1976 - 2h22 - VOST

dersou-ouzala.jpg

Très très très grand chef d’œuvre, Dersou Ouzala nous plonge dans la beauté sauvage de la Taïga. Une nature et des hommes, le très très très grand Kurosawa nous livre ici les clés du bonheur humain : un rapport harmonieux avec les éléments et l’humanité.
En 1902, dans la taïga de l’Oussouri, non loin de la frontière entre la Russie et la Chine, le capitaine Vladimir Arseniev effectue, avec quelques hommes, des relevés topographiques. Il rencontre un vieux chasseur solitaire, Dersou Ouzala, qui va leur servir de guide. Une profonde amitié naît entre les deux hommes, mais, la mission géographique terminée, c’est la séparation, douloureuse, et Dersou retourne seul dans la taïga, son univers. Cinq années plus tard, Arseniev organise une nouvelle expédition, qui permettra aux deux hommes de se retrouver. Dersou fait découvrir à son ami les lois d’une nature hostile, et le respect qu’on doit lui porter, simple question de survie… Hélas le sage petit homme vieillit, perdant peu à peu ses qualités primordiales de chasseur, sa vue perçante… D’inspiration épique, Dersou Ouzala est un film essentiellement positif. L’univers de Dersou est celui de l’harmonie agissante, l’amitié des deux personnages est celle de deux êtres disponibles à l’écoute de la nature, communion de deux pensées, de deux façons d’agir, dans le respect et le souci de chaque individu pour les autres. Images d’une splendeur sans apprêt, “message” humaniste d’une bouleversante sincérité, chronique aussi grandiose que scrupuleuse… Un chef-d’œuvre salutaire en ces temps de frilosité de l’âme…

bottom of page